Accueil > Communiqués de presse > EXPO ET VERNISSAGE « LA HAUT »
MUSEE D’ART SACRE DE MONETIER
SERRE CHEVALIER BRIANCON
 

EXPO ET VERNISSAGE « LA HAUT »
MUSEE D’ART SACRE DE MONETIER
SERRE CHEVALIER BRIANCON
 

Le Musée d’Art Sacré de Monêtier les Bains accueille cet hiver une exposition 100% féminine intitulée « Là-haut ».
 
Le vernissage de l'exposition aura lieu 
Vendredi 28 décembre à 18 h
Au Musée d'Art Sacré de Monêtier les bains
 
« Là-haut – Aurelle, Bérengère, Charlotte – 3 regards d’Artistes »
 
Durant tout l'hiver, Charlotte Dauvillier, Bérangère Collas et Aurèle Richard exposent leurs talents au Musée d’Art Sacré de Monêtier les Bains les mardis et jeudis de 15h30 à 18h30. L’accès est offert, et une visite commentée du musée est proposée gratuitement les vendredis à 16h30.
 
Charlotte DAUVILLIER :
Épuré, précis, minutieux, le trait de crayon de Charlotte vient toujours sublimer la noblesse des supports qu’elle choisit avec soin. Gravure sur tissus, ou patchwork de feuilles, chaque exposition est l’occasion de s’approprier des techniques de création.
 
Aurelle RICHARD :
Là-haut je contemple: tout est ancien, voire millénaire, tout est nouveau, les saisons s'y appliquent, tout est sujet. Couleurs, ombres et lumières revisitent ce qui s'offre aux yeux. L'art de vivre là-haut! Peinture à l'acrylique essentiellement sur panneaux de bois et sur toile pour les grands formats.
 
Bérengère COLLAS :
Bérengère Collas est illustratrice et graphiste.
Elle a fait les Beaux-Arts d'Epinal et les Arts décoratifs de Strasbourg et a choisi de vivre dans les montagnes du Briançonnais. Au quotidien, elle manie les tablettes et les souris, les outils du numérique mais elle aime les oublier pour s’en mettre plein les doigts.
Elle aime le travail artisanal, retrouver pinceaux, crayons, pointe noire et pointe sèche, expérimenter des nouvelles techniques, jouer avec les textures, la peinture qui coule et tâche le sol. Elle convoque ses souvenirs, ses sensations. Elle joue avec les formats et les gestes.
Ses tableaux parlent du temps suspendu et du temps qui passe. De ces bulles que l’on se crée. De la vie qui s’agite au loin, et de cette tâche de peinture, du souvenir de ce moment-là, précis, végétal, coloré. Il y a le froid et le chaud d’un thé partagé en montagne, les flocons qu’on avale, le vent dans les feuilles, le murmure de l’océan et les joues rosies par la vie dehors.
 
Rejoignez-nous !